une enquétes a été mener par la police française pour perser le mystere de l’arnaque telephonique et en plus précisément les appelles surtaxé. cette nequéte a durée deux ans pour qu’elle soit finalement résolue. l’office central de lutte dontre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communications ont fait appele à trois dérigeant d’une  entreprise coupable de faire l’arnaque “call back” en place pour faire tombé les clients dans l’erreur. la police déclare que cette entreprise a gagné plus de 600 miles €.

l’arnaque consiste à tous simplement à appeler le client et raccroché après le premier bip et le laisser rappeler par curiosité et savoir qui l’a appelé. une fois que l’appelle est transmis l’arnaque commence par ce qu’il est surtaxé et qu’il y a que des tonalité musicales une après l’autre et le coup de l’appelle peut allé de 40 à 90 centimes d’euro.

les résultat de cette enquêté explique que les arnaques utilisaient des logiciels capables d’appelé des milliers de téléphone et les ont programmé pour qu’il sonne qu’une seule fois, comme ça les curieux rappelle une autre fois pour savoir qui les a appelé. quant au personne piégé soit le un tiers des personnes visé, quand on rappelle et attend un certain moment et après qu’on se rend compte que c’est une arnaque sa serait trop tard. donc il faut bien évité les numéro avec les préfixe 0899.

l’idée est venu de Angleterre,c’est l’histoire de deux entreprise qui arnaquait les gens en 2004  de cette façon la. mais l’Independant Committee for the Supervision of Telephone Information Services a fait son travail et protège les consommateurs de ces deux entreprises escrocs en mettant les clés à la porte.

la technique du “call back” n’as pas une seul forme même si le but est de laisser les victimes appelle. on peut trouver le cas ou les escrocs font des annonces sur Internet ou sur des journaux ou sur les murs d’une école pour attirer l’attention des victimes avec leur offres intéressantes et que les consommateurs attend et une fois ils les appelles le numéro est surtaxé.