Catégorie : Non classé

Les onglets de l’application «Sets» de Windows 10 sont «No More».

Sets était destiné à générer des onglets à l’explorateur de fichiers et d’autres applications Windows. Il y a eu l’apparition d’une première version de Sets dans Windows Insider builds, que Microsoft a retirée par la suite. Maintenant, d’après Rich Turner de Microsoft sur Twitter, Sets n’est «plus».

Nous étions réellement impatients de voir Sets, car nous souhaitions toujours avoir des onglets dans l’explorateur de fichiers ainsi que des fenêtres de console comme Command Prompt, PowerShell, et même des shells Bash Linux sous Windows. Les onglets dans d’autres applications comme Notepad seraient vraiment géniales, aussi. Des onglets natifs que n’importe qu’elle application pouvait utiliser. Voici la manière dont Sets fonctionnait quand il était disponible dans Windows Insider builds pour une brève période il y a un an.

Déjà en juin 2018, Microsoft a retiré les onglets Sets de la version Windows Insider et a remercié les utilisateurs pour leurs «précieux commentaires… alors que nous étions en train d’améliorer cette fonctionnalité dans le but de nous aider à offrir la meilleure expérience possible dès sa mise en service».

Microsoft a été assez silencieux au sujet de Sets depuis ce temps. En décembre 2018, Zac Bowden, de Windows Central, a affirmé que Sets n’avait pas été «résilié», selon ses informateurs chez Microsoft.

Pourtant, cinq mois plus tard, Sets a l’air plutôt annulé.  Rich Turner de Microsoft a répondu : «l’expérience des onglets fournis par Shell n’est plus» suite à une question posée au sujet du moment où un environnement de console à onglets arriverait —  il fait ici référence aux Sets.

Turner a aussi dit «ajouter des onglets [à la console] fait partie de nos priorités.» Il est certain que Microsoft ne tenterait pas d’ajouter des onglets à la console si ces onglets natifs du système d’exploitation étaient encore à leur place dans un avenir proche.

C’est un peu fou que nous devions distinguer les plans de Microsoft des tweets errants, mais voilà comment ça se déroule. Il se trouve que Microsoft a annulé de façon discrète des Sets sans en parler à personne en dehors de Microsoft. Nous aurions bien évidemment besoin d’une déclaration plus officielle, mais Microsoft n’en publiera peut-être jamais et laissera peut-être le souvenir des Sets s’estomper tranquillement.

C’est tout à fait rationnel. Microsoft a rendu les Sets très compliqués – c’était plus que de simples onglets ; chaque onglet pouvait être incorporé dans le moteur du navigateur Edge. Avec la sortie de l’ancienne version d’Edge et une nouvelle version d’Edge basée sur le chrome sur le point d’entrer, Sets est maintenant plus difficile à installer. Zac Bowden a expliqué que Microsoft «travaillait encore sur la meilleure façon de l’implémenter», mais c’était en 2018 et apparemment les plans ont été modifié.

Bien sûr, tandis que bon nombre de gens souhaitaient l’Explorateur de fichiers et les onglets de console – des fonctionnalités que les autres systèmes d’exploitation utilisent depuis des décennies – personne n’a vraiment fait appel à Microsoft pour simplifier autant les Sets en premier lieu.

En tout cas, il existe des façons de se procurer des onglets dans l’Explorateur de fichiers aujourd’hui. Mais on est en 2019 et Windows devrait vraiment offrir cette fonctionnalité de base.

Si nous avons mal interprété le tweet de Rich Turner et que Sets est toujours en route, nous serions heureux d’actualiser cet article avec une déclaration officielle Microsoft sur ce qui se produit à propos de Sets.

Microsoft présente l’antivirus Windows Defender ATP pour Mac

Tenez-vous prêts, les gars.

Microsoft va déployer son logiciel antivirus Windows Defender ATP pour les ordinateurs Mac.

Ça a l’air insensé, non ? Mais c’est la réalité.

Microsoft a fait la déclaration jeudi en annonçant que l’entreprise introduira bientôt son logiciel anti logiciels malveillants dans le système d’exploitation MacOS d’Apple et également dans d’autres plateformes, tel que Linux.

Ainsi, le géant de la technologie a rebaptisé sa protection contre les menaces Windows Defender Advanced Threat Protection (ATP) en Microsoft Defender Advanced Threat Protection (ATP) dans le but de réduire la confusion entre noms et refléter la nature multiplateformes de la suite logicielle.

Mais attendez, est-ce que votre Macbook a besoin d’une protection antivirus ? Bien sûr !

Pour tous ceux qui se posent la question de savoir si Mac reçoit des virus, MacOS est globalement plus sûr que Windows, mais ces dernières années, les cybercriminels ont peu à peu commencer à prêter attention à la plateforme Mac, en faisant une nouvelle cible des virus, trojan, spyware, adware, rançons et autres applications malfaisantes.

Qui plus est, les hackers ont connu le succès beaucoup de fois. Souvenez-vous des dangereux logiciels malveillants FruitFly qui ont contaminé des milliers d’ordinateurs Mac, des logiciels malveillants nouvellement détectés qui volent les cryptocurrences CookieMiner et DarthMiner, et des logiciels malveillants.EXE découverts le mois dernier ?

Microsoft Defender ATP Antivirus pour Mac

Microsoft a désormais élaboré un client Defender ATP destiné aux Mac, qui assure une protection antivirus complète et également contre les dangers avec la possibilité d’effectuer des analyses complètes, rapides et personnalisées, donnant la possibilité aux utilisateurs MacOS de bénéficier d’une protection de nouvelle génération et une détection et réponse des points d’extrémité comme équivalent Windows.

«Nous avons travaillé en liaison étroite avec nos associés de l’industrie pour donner la possibilité aux clients de Windows Defender Advanced Threat Protection (ATP) de protéger leurs appareils qui ne sont pas sous Windows tout en préservant une expérience centralisée et unique», explique Microsoft dans un article de blog.

Microsoft a aussi fait la promesse d’ajouter Endpoint Detection and Response et également les nouvelles fonctionnalités de gestion des dangers et de la faiblesse (TVM) de Defender ATP dans l’aperçu public du mois prochain.

TVM utilise une démarche fondée sur les risques dans l’objectif d’aider les équipes de sécurité à déceler, prioriser et rectifier les défaillances et les failles dans la configuration en utilisant un mix de données en temps réel, un contexte enrichi pendant les enquêtes ainsi qu’un outil correctif intégré par le biais du Intune and System Center Configuration Manager (Microsoft).

En ce moment, le géant de la technologie a lancé Microsoft Defender ATP pour Mac (compatible avec macOS Mojave, macOS High Sierra, ou macOS Sierra) en aperçus limités aux entreprises qui ont à la fois Windows et Mac comme système informatique.

Comme MS Office pour Mac, Defender pour Mac se servira aussi du logiciel Microsoft AutoUpdate dans le but de se procurer les dernières fonctionnalités et corrections dans les délais.

Malgré le fait que Microsoft ait fait part de son plan de lancement de Defender ATP pour d’autres plateformes dans le futur, l’entreprise n’a pas mentionné de façon claire le nom de ces plateformes.

Aussi, ce n’est pas sûr si Microsoft a également l’intention de publier une version grand public de Microsoft Defender pour les utilisateurs de Mac dans le futur.

Les clients professionnels de Microsoft ont la possibilité de s’inscrire ici pour la version limitée de l’aperçu.

Afin que son logiciel de sécurité soit disponible à un plus large public, Microsoft a commercialisé la semaine dernière les extensions Windows Defender pour Mozilla Firefox ainsi que Google Chrome.

Les logiciels malveillants de surveillance «d’Exodus» ont été repérés visant les utilisateurs d’Apple iOS

Les chercheurs en cybersécurité ont trouvé une version iOS de la puissante application de surveillance des téléphones mobiles qui visait au départ les appareils Android via des applications sur la boutique officielle Google Play.


Appelée Exodus, comme le logiciel malveillant, la version iOS du logiciel espion a été décelée par les chercheurs en sécurité de LookOut lord de leur enquêtes des échantillons Android qu’ils avaient trouvés l’an dernier.


A la différence de sa version Android, la version iOS d’Exodus a été répartie en dehors de l’App Store officiel, par le biais de sites de phishing qui imitent des opérateurs mobiles italiens et turkmènes.

Dans la mesure où Apple restreint l’installation directe d’applications hors de son App Store officiel, la version iOS d’Exodus utilise de façon abusive le programme Apple Developer Enterprise, donnant la possibilité aux entreprises de faire diffuser directement leurs propres applications internes à leurs salariés sans avoir besoin de l’App Store iOS.

«Chaque site de phishing comportait des liens menant à un registre de distribution, qui incluait des métadonnées relatives au nom, à la version, à l’icône et à l’URL du fichier IPA », soulignent les chercheurs dans un article du blog.

«Tous ces colis se servaient de profils de ravitaillement avec des attestations de distribution rattachées à la société Connexxa S.R.L»


Même si la variante iOS soit moins performante que son homologue Android, le logiciel espion peut être capable d’extraire les informations des périphériques iPhone ciblés, dont les contacts, enregistrements audio, photos, vidéos, position GPS et informations sur les périphériques.


Les informations dérobées sont alors envoyées à travers des requêtes HTTP PUT à un terminal sur le serveur de contrôle et de commande sous le contrôle des hackers, qui se trouve être la même infrastructure CnC que la version Android et utilise les mêmes protocoles de communication.

De nombreux éléments techniques ont montré qu’Exodus représentait «vraisemblablement le produit d’un travail de développement bien subventionné» et avait pour objectif de cibler les secteurs gouvernementaux ou les forces de l’ordre.

«Il y avait entre autres le recours à l’épinglage par certificat et au cryptage à clé publique pour les communications C2, les restrictions géographiques imposées par le C2 lors de la deuxième étape et l’ensemble complet et bien mis en œuvre de fonctions de surveillance,» disent les chercheurs.


Conçu par la société italienne Connexxa S.R.L., Exodus a fait surface à la fin du mois dernier au moment même où des pirates en chapeau blanc de Security Without Borders ont trouvé sur Google Play Store pas moins de 25 applications différentes dissimulées comme application de service, à la suite desquelles le géant technologique les a enlevées à la notification qui a été reçue.

En développement depuis au moins cinq ans, Exodus pour Android est composé en général de trois phases distinctes. Tout d’abord, il y a un petit compte-gouttes qui rassemble des données d’identification basiques, par exemple l’IMEI et le numéro de téléphone, sur l’appareil visé.

La seconde phase comprend de multiples paquets binaires utilisant une série de fonctionnalités de surveillance bien mises en œuvre.

Finalement, la troisième phase utilise le fameux DirtyCOW exploit (CVE-2016-5195) afin de prendre le plein contrôle des mobiles contaminés. Une fois installé avec succès, Exodus peut réaliser une surveillance de grande envergure.

La variante Android est aussi configurée de manière à continuer à fonctionner sur l’appareil contaminé même quand l’écran ne s’allume pas.

Bien que la version Android d’Exodus ait pu infecter «plusieurs centaines sinon mille ou plus» d’appareils, on ne sait pas encore clairement combien d’iPhones étaient contaminés par la version iOS Exodus.

Après que les chercheurs de Lookout ont signalé l’existence du logiciel espion, Apple a retiré le certificat d’entreprise, bloquant alors l’installation d’applications malveillantes sur les nouveaux iPhones et leur exécution sur les appareils contaminés.

Cela fait deux fois au cours de l’année écoulée qu’une société italienne de logiciels espions est prise en flagrant délit de diffusion de spywares. Au début de l’année dernière, une autre firme italienne a été trouvée en train de distribuer «Skygofree», un outil d’espionnage Android dangereux donnant la possibilité aux pirates de manipuler complètement à distance des appareils contaminés.

Les appelles surtaxé au téléphones portables

une enquétes a été mener par la police française pour perser le mystere de l’arnaque telephonique et en plus précisément les appelles surtaxé. cette nequéte a durée deux ans pour qu’elle soit finalement résolue. l’office central de lutte dontre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communications ont fait appele à trois dérigeant d’une  entreprise coupable de faire l’arnaque “call back” en place pour faire tombé les clients dans l’erreur. la police déclare que cette entreprise a gagné plus de 600 miles €.

l’arnaque consiste à tous simplement à appeler le client et raccroché après le premier bip et le laisser rappeler par curiosité et savoir qui l’a appelé. une fois que l’appelle est transmis l’arnaque commence par ce qu’il est surtaxé et qu’il y a que des tonalité musicales une après l’autre et le coup de l’appelle peut allé de 40 à 90 centimes d’euro.

les résultat de cette enquêté explique que les arnaques utilisaient des logiciels capables d’appelé des milliers de téléphone et les ont programmé pour qu’il sonne qu’une seule fois, comme ça les curieux rappelle une autre fois pour savoir qui les a appelé. quant au personne piégé soit le un tiers des personnes visé, quand on rappelle et attend un certain moment et après qu’on se rend compte que c’est une arnaque sa serait trop tard. donc il faut bien évité les numéro avec les préfixe 0899.

l’idée est venu de Angleterre,c’est l’histoire de deux entreprise qui arnaquait les gens en 2004  de cette façon la. mais l’Independant Committee for the Supervision of Telephone Information Services a fait son travail et protège les consommateurs de ces deux entreprises escrocs en mettant les clés à la porte.

la technique du “call back” n’as pas une seul forme même si le but est de laisser les victimes appelle. on peut trouver le cas ou les escrocs font des annonces sur Internet ou sur des journaux ou sur les murs d’une école pour attirer l’attention des victimes avec leur offres intéressantes et que les consommateurs attend et une fois ils les appelles le numéro est surtaxé.

Soyez prudent dans les sites rencontre on peut vous arnaquer

Soyez prudent dans les sites de rencontre peut vous arnaquer.

On entend de plus en plus des sites qui parlent sur les arnaques qui peuvent êtres sur les sites de rencontre. C’est par la multitude des gens qui ont été victime d’une arnaque de la première classe.

Comment peut en détecter les sites dans lesquels on trouve des escrocs de partout.

Il y a des types d’arnaques très connue que je vais vous citer :

1-      les sites qui contiennent des faux profils ou des profils avec la même photo.
Les profils qui n’ont pas de photo ne sont pas 100% faut par ce qu’il y a la majorité des abonné ne font pas de photos et saut cette étapes pour passer compléter la suite de l’inscription pour savoir les profils qui les convient pour vouloir y discuter mais après la casse est vite et comme ça le site incite les abonnés à ajouter une photo.

2-      Le coup de l’abonnement est inconnu
Dans chaque site de rencontre le coup de l’abonnement varis d’un site à un autre et selon la durée de l’abonnement dans ce cas le cout de cette abonnement n’est pas clair ce qui rend ce site un peu douté.

3-      Votre abonnement est pour jamais et elle se renouvelle automatiquement
Dans ce site vous voyez que les coups sont clair et qu’il y a rien d’anormal et que le site va vous prendre en charge pour vous protégé. Mais une fois vous êtes abonné vous pouvez plus arrêter l’abonnement même si cette dernière est expirer elle se renouvelé automatiquement.

4-      Je suis le seuls à avoir un compte premium et l’autre alors !
Ce n’est pas la majorité des membres ont un compte  prémium c’est pour cela et malheureusement les site de rencontre ne peut rien envers c’est gens par ce qu’on trouve qu’une seule personne qui a un compte premium et l’autre non.

N’accepter pas 5,507,500€ puis ce que ce n’est qu’une arnaque

Je vais vous racontez mon histoire, j’étais sur le point d’être un millionnaire en devises américaine.  Je suis rentré en contact avec une personne qui m’a promis d’avoir 25% du montant investie et de me donner un poste de co-président directeur général si j’accepte de l’aider en certaine chose que je vous citez par la suite. J’étais surpris de cette offre et sur le champ j’y suis entré sans réfléchir.

Question qui se pose : est-ce que j’ai touché vraiment de l’argent de cet offre soit disant ?

Tout le monde parlais un moment des demoiselles celle que vue leur situation familiale récolte de l’argent. Ces dernières racontais souvent la même histoire c’est vue le couple de ses parents est mixte est que et vue les différents conflits qui existe dans leur pays d’origine elle s’est trouvé seul par ce que tous sa famille est mort dans ce derniers tuer avec du sang froid. Elle demande de l’aide puis ce qu’elles n’ont plus personne.

Le mois précèdent ça m’a arrivé presque la même chose. Une personne me contacte et me dis que c’est un héritier d’une personne très riche et qu’il a laissé de l’argent et pas n’imposte quel somme une grande somme en devise américaine dans une banque dans un pays européen qui est la majorité de temps en Angleterre. Il m’a demandé de lui fournir de l’aide pour pouvoir tirer cette argent de la banque étrangère pour faire une entreprise, en revanche il m’a promis un pourcentage intéressant mais aussi tous mes coordonné bancaire que je vous conseille de ne jamais accepter.

C’était le mois de ramadan avant même d’aller manger chez mon voisin pour finir la journée de jeune je reçois le message de cette personne qui est écris avec un français et un anglais pas trop agréable à lire son anglais est surement traduite et non rédiger. Et il me demande de lui répandre avec une adresse et me promet le prochain pourquoi elle l’a choisi.

Cette personne m’envoie un courrier me proposant une somme énorme, je rentre en contact avec lui et il me parle de l’entreprise de son père qui n’existe pas après que j’ai effectué une recherche internet. Après des courriers je comprends que c’est une arnaque et je lui envoie un message pour lui dire de garder son argent et votre tentative de vol à échouer.

Eviter les arnaques dans les sites de rencontres

Pour avoir le plus possibles d’amis, être connus ou avoir un contact avec la personne avec qui il va passer le reste de sa vie, certain personne choisissent de partir vers les sites de rencontre pour chercher ce qui veulent. Mais ils oublient bien sure qu’ils peuvent devenir des proies d’un arnaqueur qui les dévorer dans aucune étier. Comment peut en éviter cela même si on est abonné sur ce genre de site ? Comment peut-on savoir est ce qu’il s’agit une vrai personne ou une personne caché derrière un personnage  pour ensuite vous arnaquer.

Les méthodes  différent mais le but est le même, chaque arnaqueurs à sa façon d’arnaquer, et donc sa serai plus difficile de savoir est ce que c’est un profil faux ou un vrai.

Souvent les sites de rencontres laissent les femmes créer des profils gratuitement pour qu’elles attirent le maximum d’homme possible grâce à ces femmes. Et une fois vous êtres connecter une fille veut vous parler c’est un profil attirant avec une photo attirante physiquement une bomba Latina te propose de te parler vous acceptez bien sûr. Elle vous demande d’aller chater sur MSN ou un autre réseau social, une fois dedans vous remarquez que les photos ont changé. C’est une personne étrangère qui habite loin de vous et si vous lui demandez de vous dire pour quoi il vous parle malgré votre distance elle ne va pas répandre c’est sûr.

Si vous voulez savoir est ce que ce compte est vrai et qu’il ne va pas vous arnaquez. Allez sur internet et faite une recherche et si vous remarquer que cette personne est bien évidemment réel et se trouve dans pas mal de réseaux sociaux et que sa phots est associé à plusieurs sur des réseaux différents vous pouvez savoir qu’il s’agit pas d’un escroc mais pas 100% par ce que peut etre il veut juste se camoufler avec cela. Mais vous chercher et vous trouvé un autre profil avec un autres nom et la même photo c’est belle et bien un arnaqueur.

Le père noël vous rapporte des arnaques dans son sac

Noel approche et rapporte avec lui une grande liste de course c’est pour cela que les producteur et les vendeurs doivent vendre de la bon qualité é aux consommateurs et non pas du n’importe quoi. La loi française protège le consommateur de tous ce qui hors ces conditions.

Le prix de certains produits peut être inférieure que le prix normal avec lequel il se vend. Donc il faut bien faire attention à cette différence de prix.

Il faut bien vérifier le produit avant de l’acheter des fois on peut tomber dans des produit qui ont une partis fragile et au moindre mouvement il peut se casser.

Les marques de la conformité européenne ne veut pas dire qu’ils sont fabriqués sur le territoire européen mais qui a été fabriqué à la veille d’une équipe européenne pour garder les normes qu’il faut.

La marque « CE » est une marque qui contient des normes européenne, le producteur est responsable du premier fonctionnement du produit et chaque fraude est punie par la loi.

La responsabilité de ses producteur est une preuve sur eux en cas de problème le consommateur peuvent poser des réclamations et demander du producteur de réparer le produit.

Ce que je vous conseille de faire c’est tous de poser les questions suivantes sur le vendeur :

Comme bien de temps dois-je attendre pour avoir mon produit ?

Qu’elle la durée de la garantis et que puis-je attendre de cette garantis ? Si mon matérielle ne marche plus qui va tenir sur sa charge la réparation est-ce le vendeur ou le producteur ?

Est-ce que j’ai le droit un autre produit pour l’utiliser si le mien ne marche plus ?

Pour réparer mon produit comme bien de temps vous allez me prendre ?

Si il s’agit d’un achat d’un produit pour l’offrir à un proche et vous ignoré la taille n’oublier pas de le dire à votre vendeur pour avoir la possibilité d’échange et il n’est pas obligé d’accepter.

Si vous acheté une machine il faut surtout gardé tous les papiers.


C’est quoi un arnaque du scam ?

Le scam est un genre d’arnaque qui consiste à prendre à des utilisateurs internet de l’argent par leur propre gré, en leur proposant un  pourcentage de cette somme d’argent. Ce type d’arnaque est d’origine africain et plus précisément nigérien et ils sont appelé les « 419 » par référence au code de l’article qui interdit ce genre d’arnaque.

L’idée est classique comme toujours c’est un africain héritier d’une personne très riche et qui as fait un investissement dans une grande entreprise et cet investissement est l’équivalent d’une somme des millions de dollars et qu’il a besoin de vous pour prendre cette argent, pour être représentant à l’étranger. Il vous propose un pourcentage qui est vraiment énorme et que vous ne pouvais pas résister.

Si vous acceptez ce message vous allez entrer dans une cercle fermé et vous n’allez plus arrêter de tourné en rang. Et cette action pourrais vous couter très cher que vous ne l’avais jamais attendu.

Une fois tombé dans le piège vous aurez affaire un deux type de conséquence :

Premier cas l’échange avec l’escroc est juste sur internet et là il vous fournit des pièces administratifs des papiers d’héritages et tas de papiers pour vous rassurez, un carte d’identité ou un passeport scanné. Une fois vous êtes rassuré il vous demande de payé quelques sommes pour payer les fait de douane ou de la paperasse ou l’honoraire de l’avocat qui détient le dossier de cet héritage.

Deuxième cas la victime part rejoindre l’escroc dans son payé en main la somme qui a demander l’arnaqueur et une fois la bas il doit payer une liste de fait parmi une somme pour avoir la possibilité de rester dans ce payé et aussi les frais de douane et quelque fait de banque bref la liste est longue. Si rien ne lui passe de grave la victime rentre confortablement chez elle mais après avoir perdu une somme intéressante d’argent.

Pour se protéger de ce type d’arnaque il faut sur le champ supprimer le message, et surtout pas rentré en contact avec ses gens par ce que la police fait son travail pour les attrapés.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén